Femmes historiques et personnages de femmes du passé mythiques, les supports des noms inscrits

Dans l’introduction à son ouvrage Portrait of a Priestess, Joan B. Connelly suggère que les supports sur lesquels sont inscrits des noms de femmes pourraient aider à distinguer les femmes historiques et les personnages d’un passé mythique : « While inscribed names identify historical women on votive and funeral sculptures, images on cult ustensils and in vase painting may be better placed in a mythical past where they depict characters whose actions inspired the rituals observed in historical times » (Joan Breton Connelly, Portrait of a Priestess. Women and Ritual in Ancient Greece, Princeton University Press, Princeton & Oxford, 2007, p.14). La pertinence de cette distinction et la question des « mises en scènes » est au coeur de la journée organisée par Claude Calame et Sandra Boehringer le 23 mars prochain à Paris (voir ici même: https://eurykleia.hypotheses.org/2019-2).


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search